RADIO EVANGILE LIVE
Les derniers Commentaires
Catégories
Sur le Globe

LE LAVEMENT DES PIEDS

lavementdespiedsJean 13 :10 « Jésus lui dit: Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous ».

Matthieu 7 :6 « Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, ni ne jetez vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent à leurs pieds, et que, se retournant, ils ne vous déchirent. »

Ge 3 :17 « Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point! Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie ».

Il faut remarquer que les pieds se trouvent être la partie du corps qui touche la terre, c’est-à-dire la partie qui touche les péchés; car, on le voit, la terre est maudite à cause du péché.

 

Rappelons la malédiction proférée par le Seigneur au jardin à l’encontre du serpent : « Et l’Éternel Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit par-dessus tout le bétail et par-dessus toutes les bêtes des champs; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie » (Genèse 3:14). Or vous devez comprendre que le geste de ramper est une prophétie qui explique que le diable est précipité sur la terre, ainsi tout ce qui est terrestre porte la nature du péché. Les pieds marchent sur la terre, c’est un fait. Et on se sert des pieds pour rendre sans valeur ce qui est valeureux. C’est donc la partie du corps qui, dans la marche, est en contact avec la terre (la poussière) –nous vous prions de nous suivre attentivement car nous tentons de répondre à la question de savoir pourquoi Jésus lava les pieds des disciples et leur a demandé de se laver les pieds– .

 

Tournons notre regard vers Genèse 3:15 « et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence. Elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras le talon. » Ici le Seigneur précise que la semence de la femme écrasera la tête du serpent or vous savez que la femme n’a aucune semence et que la semence provient toujours de l’homme, ainsi cette semence est en réalité la postérité d’Abraham qui est notre Seigneur Jésus. Les Ecritures l’attestent dans Luc 1:35 : « Et l’ange répondant, lui dit: L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-haut te couvrira de son ombre ». C’est Dieu lui-même qui vient mettre la semence et ainsi naîtra celui qui sera appelé Fils de Dieu.

 

Ainsi force est de constater que c’est par les pieds qu’on écrase la tête du serpent, il s’agit en réalité de l’œuvre de la croix, et sur la croix le Seigneur écrase la tête du serpent en crucifiant les puissances du monde. C’est ce comparatif que l’on peut faire quand Josué conquit les rois de la terre, il est rapporté dans Josué 10 :23-27 : « Et ils firent ainsi, et ils lui amenèrent hors de la caverne ces cinq rois: le roi de Jérusalem, le roi de Hébron, le roi de Jarmuth, le roi de Lakis, le roi d’Églon. Et lorsqu’ils eurent amené ces rois à Josué, il arriva que Josué appela tous les hommes d’Israël, et dit aux capitaines des hommes de guerre qui avaient marché avec lui: Approchez-vous, mettez vos pieds sur les cous de ces rois. Et ils s’approchèrent, et mirent leurs pieds sur leurs cous. Et Josué leur dit: Ne craignez point, et ne soyez pas effrayés; fortifiez-vous, et soyez fermes; car l’Éternel fera ainsi à tous vos ennemis contre lesquels vous combattez. Et après cela Josué les frappa et les fit mourir, et il les pendit à cinq arbres; et ils pendirent aux arbres jusqu’au soir. Et au temps du coucher du soleil, il arriva que Josué commanda, et on les descendit des arbres, et on les jeta dans la caverne où ils s’étaient cachés et on mit à l’ouverture de la caverne de grandes pierres, qui sont demeurées jusqu’à ce jour même ».

 

Pendre les rois aux bois explique l’œuvre de la croix et pour bien saisir cette percée nous devons faire appel à un autre temoin Paul, qui nous éclaircit sur le sujet : « Et vous, lorsque vous étiez morts dans vos fautes et dans l’incirconcision de votre chair, il vous a vivifiés ensemble avec lui, nous ayant pardonnés toutes nos fautes ayant effacé l’obligation qui était contre nous, laquelle consistait en ordonnances et qui nous était contraire, et il l’a ôtée en la clouant à la croix : ayant dépouillé les principautés et les autorités, il les a produites en public, triomphant d’elles en la croix ». (Colossiens 2 :13-14).

 

Donc crucifiant les rois, Josué explique l’écrasement de la tête du serpent et en écrasant les rois on expie toute la ville du péché, et par voie de conséquence il brûla la ville pour sa sanctification.

 

Effectuons un retour magistral vers la question des pieds. Discernez frères et sœurs, que les pieds sont porteurs du sang car c’est avec le pied qu’on écrase la tête du serpent. De plus, il y a la présence de la poussière et de la saleté aux pieds. Avec ces informations, vous allez comprendre que le geste de Christ, de laver les pieds de ses disciples, avant sa mort, le jour de la pâque, est très significatif. Scrutons : « Puis il verse de l’eau dans le bassin, et se met à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vient donc à Simon Pierre; et celui-ci lui dit: Seigneur, me laves-tu, toi, les pieds? Jésus répondit et lui dit: Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite. Pierre lui dit : « Tu ne me laveras jamais les pieds. Jésus lui répondit: Si je ne te lave, tu n’as pas de part avec moi. Simon Pierre lui dit: Seigneur, non pas mes pieds seulement, mais aussi mes mains et ma tête. » (Jean 13:5-9).

 

Jésus fait remarquer à Pierre qu’il comprendra plus tard son geste. C’est ainsi qu’au jour de la pentecôte, pierre dit que la rémission et le pardon du péché seront prêchés au nom de Jésus car le lavement des pieds explique le parvis, le lieu de sacrifice, or que nous disent les écritures à propos des pieds.

 

LE PARVIS

Matthieu 5 :34,35 « Mais moi, je vous dis de ne pas jurer du tout; ni par le ciel, car il est le trône de Dieu ; ni par la terre, car elle est le marchepied de ses pieds; ni par Jérusalem, car elle est la ville du grand Roi. »

 

Ainsi la terre est l’endroit où Dieu pose ses pieds qui définit, en fait, la venue de Jésus sur la terre. Christ sur la terre explique que le trône est descendu sur la terre. Il dira à ce propos que « le royaume des cieux est au milieu de vous » (bien entendu d’autres études s’arrêtent plus longuement sur ce point). Christ est venu pour mourir afin de nous laver du péché et d’expier notre iniquité. Nous en appelons à un autre témoin pour vous aider à saisir la pensée de l’évangile éternel. Toutes les personnes qui recherchaient la guérison auprès de Jésus se jetaient toujours à ses pieds, c’était pour témoigner de l’endroit du nettoyage de notre vie.

 

Marc 5 :22 « Et un des chefs de synagogue, nommé Jaïrus, vient; et le voyant, il se jette à ses pieds »

Marc 7 :25 « car une femme dont la fille avait un esprit immonde, ayant ouï parler de lui, vint et se jeta à ses pieds »

Luc 7 :38 « et se tenant derrière à ses pieds, et pleurant, elle se mit à les arroser de ses larmes, et elle les essuyait avec les cheveux de sa tête, et couvrait ses pieds de baisers, et les oignait avec le parfum. »

 

Ce geste prouve que les pieds de Jésus sont le lieu de la prière : c’est le Parvis ! L’Ecriture atteste que le Seigneur demandait qu’on détruisit le temple et qu’il le rebâtirait en 3 jours, il parlait de son corps, le corps du Seigneur est le temple de Dieu et Paul nous le précise bien dans l’épître aux Colossiens : « car, en lui, toute la plénitude s’est plu à habiter », « car en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement ». Et dans cette configuration les pieds de Jésus sont donc le parvis du temple. Qu’il nous soit autorisé d’appeler un troisième témoin afin que sur leur déposition que la chose soit vraie :

 

Révélation 1:12-18 « Et je me retournai pour voir la voix qui me parlait; et, m’étant retourné, je vis sept lampes d’or, et au milieu des sept lampes quelqu’un de semblable au Fils de l’homme, vêtu d’une robe qui allait jusqu’aux pieds, et ceint, à la poitrine, d’une ceinture d’or. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; et ses yeux, comme une flamme de feu; et ses pieds, semblables à de l’airain brillant, comme embrasés dans une fournaise; et sa voix, comme une voix de grandes eaux; -et il avait dans sa main droite sept étoiles; et de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants; -et son visage, comme le soleil quand il luit dans sa force. Et, lorsque je le vis, je tombai à ses pieds comme mort; et il mit sa droite sur moi, disant: Ne crains point; moi, je suis le premier et le dernier, et le vivant; et j’ai été mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles; et je tiens les clefs de la mort et du hadès. »

 

Dans ce passage, les pieds étaient en airain or vous remarquerez que le parvis du temple l’était aussi (exode 27 :17). De même que le serpent que Moise élevât dans le désert est fait aussi de cette matière (nombres 21 :9). Or, ce serpent était le symbole de la croix (Jean 3 :14). Donc en lavant les pieds de ses disciples le Seigneur prophétisait et comme nous l’avons toujours dit que les gestes bibliques sont prophétiques et les écritures rendent témoignage de notre Seigneur, les pieds portent la marque du sang, et par conséquent doivent être lavés afin de signifier l’expiation de nos péchés et le Seigneur pour confirmer la chose déclare aux disciples en Matthieu 10:14 « Et si quelqu’un ne vous reçoit pas et n’écoute pas vos paroles, quand vous partirez de cette maison ou de cette ville, secouez la poussière de vos pieds ». En d’autres termes, vous avez refusé d’être sauvé et d’être pardonné de vos iniquités.

 

« Qu’ils soient bénis les pieds qui annoncent la bonne nouvelle », que Le Seigneur est mort pour vos péchés et il s’est levé pour vous donner la vie. Voyez comment les choses se placent dans les Ecritures, il est certes vrai que dans cet enseignement nous pouvons faire ressortir beaucoup d’autres prédications mais pour ne pas être égoïste, nous laisserons le champ libre aux autres ministres de l’Evangile éternel.

 

On comprend que pour entrer dans le royaume on doit laver les pieds or entrer dans le royaume c’est reconnaitre l’œuvre de la croix, c’est-à-dire mourir avec Jésus.

 

Adelard NDAYE

Une réponse à LE LAVEMENT DES PIEDS